Alyl sécurité s’ouvre à 3 nouveaux territoires avec l’ouverture de 3 agences

Le spécialiste de la sécurité incendie, la société grenobloise Alyl Sécurité, vient d’implanter trois nouvelle agence en Haute-Savoie, Nord-Isère et dans l’Ain. Comptant 40 salariés, la PME créée en 2007 ambitionne d’ouvrir une vingtaine d’agences d’ici 2020.

Quelques mois après avoir annoncé son plan de développement stratégique avec comme objectif l’ouverture de 20 agences et la création de deux cents emplois dans l’Hexagone d’ici 2020, Alyl Sécurité passe à sa mise en œuvre. Le spécialiste de la sécurité incendie isérois a déjà trois agences à Grenoble, Montmélian et Montélimar, ainsi qu’une filiale de formation. Courant mai, c’est au total 6 agences qui composeront l’activité d’Alyl.

Sa perspective ? Dupliquer son modèle axé notamment sur une économie solidaire et sociale. « L’humain est au cœur de notre stratégie de développement », confie James Faricelli, fondateur et PDG d’Alyl Sécurité. La PME dont le siège est situé à Grenoble, compte déjà plus de 2500 sites clients vérifiés tous les ans. La logique d’implantation locale sur les territoires permet d’être au plus proche de ses clients tout en accentuant ses démarches de prospection commerciale. Parmi ses références locales, Alyl Sécurité compte la Préfecture de Savoie, l’Opac, Sobemo, Spartoo, des stations de ski comme La Plagne ou Vaujany…

Le concept de la PME s’appuie sur une double approche : chaque technicien de la PME est généraliste, l’entreprise gérant l’ensemble de la chaîne d’installation, de l’audit à la mise en œuvre de solutions en passant par la vente de matériel, sa maintenance ainsi que la formation du personnel interne aux mesures de protection incendie. Mais elle ne s’arrête pas là pour autant ! Le dirigeant d’Alyl mise sur les personnes et non sur les diplômes. « Nous recrutons exclusivement des personnes au chômage sélectionnant plus l’individu – travailleur, impliqué dans l’entreprise – que sur ses compétences. Tous nos stagiaires se voient proposer une offre en CDI à l’issue de leur stage s’il est concluant. »

D’ici 2020, la PME comptant 39 collaborateurs prévoit de recruter a minima 150 salariés supplémentaires sur ce même modèle.